Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), entré en vigueur en mai 2018, a profondément transformé la façon dont les entreprises collectent, traitent et stockent les informations personnelles. Au cœur de cette révolution réglementaire se trouvent les départements des achats, désormais soumis à des normes strictes en matière de protection des données.

Les principes fondamentaux du RGPD

 

Le RGPD vise à garantir la confidentialité, la sécurité et le contrôle des données personnelles des individus.

 

1. Consentement

Dans le contexte des achats, les fournisseurs doivent tout d'abord obtenir un consentement clair et spécifique pour collecter des informations sur les clients ou les parties prenantes.

 

2. Limitation des données

Ce principe implique aussi de collecter uniquement les données strictement nécessaires pour atteindre un objectif spécifique. Pour les services d'achat, la collecte et l'utilisation des informations personnelles sont uniquement limitées au cadre des processus d'approvisionnement et des relations contractuelles établies.

 

3. Minimisation

La minimisation des données va par ailleurs de pair avec le principe précédent. Elle exige en effet que seules les données pertinentes et nécessaires à l'accomplissement d'une tâche particulière soient collectées.

 

4. Exactitude

Dans le contexte des achats, il est également important de collecter des informations précises sur les fournisseurs, produits ou services afin de prendre des décisions stratégiques et de maintenir des relations professionnelles transparentes.

 

5. Relation entre ces principes et les processus d'achat

L'application de des principes du RGPD dans les processus d'achat est donc essentielle non seulement pour s'assurer de respecter ces principes mais aussi pour veiller à ce que leurs propres pratiques internes respectent les normes de protection des données.

 

Collecte et traitement des données dans le processus d'achat

 

Données personnelles collectées dans le processus d'achat

Dans le cadre des achats, de nombreuses données sont souvent collectés : noms, coordonnées, adresses, parfois même des informations financières…. Ces données servent à assurer le bon déroulement des transactions commerciales.

 

Traitement, stockage et protection des données conformément au RGPD

Le RGPD impose des normes strictes concernant le traitement, le stockage et la protection de ces données. Les entreprises doivent donc garantir que ces informations sont traitées légalement, de manière transparente et sécurisée. Cette démarche implique aussi d’établir des mesures de sécurité, définir des durées de conservation appropriées et veiller à ce que seuls les individus autorisés ont accès à ces données.

 

Impacts sur les fournisseurs et les tiers dans la chaîne d'approvisionnement

De plus, la conformité au RGPD ne concerne pas seulement les entreprises elles-mêmes. Elle concerne également leurs fournisseurs et les tiers impliqués dans la chaîne d'approvisionnement. Les entreprises sont de plus en plus tenues responsables des pratiques de traitement des données de leurs partenaires commerciaux. Ainsi, la conformité au RGPD devient un critère lors de la sélection et de la collaboration avec des fournisseurs.

 

Risques et conséquences en cas de non-respect du RGPD

Le non-respect des normes du RGPD dans le domaine des achats entrainent des conséquences graves. Outre les sanctions financières, les entreprises s'exposent à des risques juridiques. Les régulateurs sont de plus en plus vigilants et des amendes substantielles sont infligées en cas de non-conformité.

Bonnes pratiques pour une conformité RGPD dans les achats

 

Processus de vérification des fournisseurs

Lors de la sélection des fournisseurs, il est essentiel de vérifier les politiques de confidentialité et de sécurité des données des fournisseurs. Etablir des critères clairs permet donc aux acheteurs d'évaluer la conformité de leurs fournisseurs au RGPD.

 

Intégration de clauses contractuelles RGPD dans les contrats d'achat

L'intégration de clauses contractuelles spécifiques au RGPD dans les accords d'achat est une pratique recommandée. Ces clauses définissent clairement les responsabilités et les engagements de conformité. Elles assurent également que toutes les parties impliquées comprennent et respectent les exigences du RGPD.

 

Formation des équipes d'achats

Les professionnels des achats doivent être informés des principes fondamentaux du RGPD, de ses implications et des bonnes pratiques à adopter. Des sessions de formation leur permettent de rester informés des mises à jour et des évolutions légales. Cette démarche renforce également la culture de conformité au sein de l'organisation.

 

En somme, la conformité au RGPD dans les pratiques d'achat est bien plus qu'une simple obligation légale : c'est un impératif pour établir la confiance et assurer la protection des données personnelles. En intégrant des bonnes pratiques les entreprises renforcent non seulement leur conformité mais aussi la transparence et la sécurité des données.

 

Les logiciels de gestion des achats comme iSYBUY, jouent un rôle important dans la conformité au RGPD. Ce sont en effet des outils pour gérer efficacement les données, contrôler les accès et garantir des processus conformes aux normes. En déployant ces solutions, les entreprises renforcent ainsi leur conformité au RGPD et sécurisent leurs opérations d'achat tout en démontrant un engagement envers la protection des données.

 

 

 

Vous avez un projet ?

Vous souhaitez en savoir plus sur notre solution achats ?
Nos experts sont à votre écoute.