Le 8 mars marque une date capitale dans le calendrier mondial : la Journée internationale des droits des femmes. Plus qu'une commémoration, cette journée est l’occasion de dresser un bilan des progrès accomplis en matière d'égalité femmes-hommes. Initialement axée sur les droits civiques, cette journée s'est élargie à tous les aspects de la société, y compris le monde professionnel. Dans le domaine des achats, même si les femmes représentent aujourd'hui une part importante, elles restent pourtant sous-représentées aux postes de décision.

 

Les femmes dans le secteur des achats

 

Représentation des femmes dans la fonction achats

Malgré des avancées notables, les fonctions achats restent marquées par des écarts. Statistiquement, les femmes occupent environ 53% des postes en achats, 78% des assistants achats, 66% des acheteurs juniors, 60% des acheteurs séniors. Pourtant, elles n’occupent en moyenne que 40% des rôles de leadership (42% des Responsables Achats et 37% des Directeurs Achats). (source : OBSERVATOIRE DE LA FONCTION ACHATS 2030)

Ces chiffres mettent en valeur la parité presque parfaite au sein de la fonction Achats. Cependant, la représentation est bien moins valable aux postes de direction. Pourtant, la diversité apporte une pluralité de perspectives dans la prise de décisions stratégiques. Cette diversité favorise une meilleure compréhension des marchés notamment à travers une approche plus inclusive des besoins des clients.

 

 

égalité homme femme

Les défis rencontrés par les femmes dans les services achat

Dans le secteur des achats, les femmes font face à des défis qui freinent leur épanouissement professionnel. Ces obstacles ne sont pas uniquement le reflet des disparités existantes dans le monde du travail. Ce sont aussi des stéréotypes profondément enracinés.

En effet, l'idée fausse que les hommes seraient plus aptes à prendre des décisions stratégiques (et les tâches administratives pour les femmes) continue à être véhiculée. Ces préjugés entravent l'accès des femmes à des postes de responsabilité. De plus, la discrimination reste une réalité et affecte non seulement les perspectives de carrière des femmes mais aussi leur quotidien au travail.

Un des obstacles les plus évoqués est le fameux "plafond de verre". Cette barrière invisible empêche les femmes d'accéder aux positions les plus hautes de la hiérarchie. Dans les services achats, ce phénomène se manifeste par une sous-représentation des femmes dans les postes de direction.

De plus, les postes à responsabilité demandent une grande disponibilité. Cette contrainte est souvent en conflit avec les responsabilités familiales qui pèsent disproportionnellement sur les femmes. Cette conciliation entre vie professionnelle et privée en pousse certaines à renoncer à des opportunités de carrière.

 

Initiatives pour promouvoir l'égalité des sexes dans les achats

Pour contrecarrer ces inégalités, des programmes visent à augmenter la représentation des femmes dans ce secteur mais aussi à assurer leur progression de carrières.

Le mentorat est par exemple un outil intéressant pour le développement professionnel des femmes dans les achats. Il offre un soutien, des conseils et un partage d'expériences pour les aider à naviguer dans leur carrière. Parallèlement, les réseaux professionnels féminins proposent des plateformes de soutien.

De plus, de nombreuses entreprises ont pris conscience de l'importance de la diversité et de l'inclusion. En conséquence, elles mettent en place des pratiques non discriminatoires, des promotions basés sur le mérite et des programmes de formation pour tous les employés.

L'accès des femmes à des postes de leadership dans les achats est alors encouragé par ces initiatives mais aussi par des quotas de genre, des parcours conçus pour les femmes et une reconnaissance active de leurs succès.

Enfin, les entreprises proposent de plus en plus des horaires de travail flexibles, la possibilité de télétravailler, des congés parentaux équitables et des services de garde d'enfants.

 

Comment les décideurs achats peuvent soutenir les droits des femmes ?

 

L'importance de la sensibilisation

Dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes, l'engagement des entreprises doit se traduire par des actions concrètes et mesurables. Cette démarche commence tout d’abord par la reconnaissance de l'existence des inégalités. Les décideurs doivent s'atteler à la mise en place de politiques qui visent à promouvoir la diversité et l'inclusion.

La sensibilisation est également une des premières étapes vers le changement. Elle implique de former tous les membres de l’entreprise. Cette formation doit se faire sans distinction de genre. Elle doit répondre aux questions d'égalité des sexes, de biais inconscients et des avantages d'une main-d'œuvre diversifiée. Des ateliers, des séminaires et des ateliers peuvent être organisés pour les encourager à adopter des comportements plus inclusifs. Cette sensibilisation doit également porter sur la valorisation des succès des femmes dans le secteur. En effet, reconnaître les réussites des femmes contribue à renforcer leur visibilité mais aussi à encourager d'autres femmes à aspirer à des rôles de leadership.

Culture d’entreprise inclusive

Adopter une culture d'entreprise inclusive n'est pas seulement une question de responsabilité sociale. C'est également un levier de compétitivité.

Pour encourager une culture d'entreprise inclusive, les entreprises peuvent promouvoir activement un environnement de travail où le respect des différences est au cœur des interactions quotidiennes. Cette démarche passe notamment par des formations sur l'égalité des sexes pour combattre les stéréotypes et discriminations.

Les certifications et labels de diversité (e.g : label Diversité) sont aussi des outils puissants pour les entreprises désireuses de mettre en évidence leur engagement. Ils offrent un cadre structuré pour la reconnaissance des efforts entrepris. Pour les décideurs achats, s'engager dans ce processus est un moyen de s’investir dans des pratiques d'achat responsables et inclusives.

Dans la même idée, les décideurs achats ont un rôle prépondérant dans la promotion de l'égalité des sexes. En effet, en privilégiant des partenaires commerciaux qui partagent leur engagement, ils exercent une influence positive et encourager des pratiques éthiques et équitables.

Enfin, comprendre et répondre aux besoins d'une clientèle diversifiée ne peut être réalisé que par des équipes tout aussi diversifiées.

 

En conclusion, la Journée internationale des droits des femmes sert de rappel puissant de l'importance de l'égalité des sexes. Malgré les progrès réalisés, il reste encore beaucoup à faire pour surmonter les stéréotypes, écarts de rémunération et le manque de représentation dans les postes de direction. Face à ces défis, les décideurs achats ont un rôle à jouer : engagez-vous activement, investissez dans la sensibilisation, développez des initiatives et mettez en œuvre des politiques qui garantissent l'équité.

 

 

Vous avez un projet ?

Vous souhaitez en savoir plus sur notre solution achats ?
Nos experts sont à votre écoute.